TSF _ radio

Radio restauration

 

La radio TSF des années 1920 aux années 1960.


Ma partie technique

Un petit aperçu de l'aspect technique auquel doit faire face un collectionneur de radio TSF. Confronté à plusieurs domaines, et contrairement à ce que l'on pourrait croire, la partie électronique reste souvent la plus facile à gérer. La  mécanique est en général assez fiable et compte tenu de sa solidité, dégrippant et un peu d'huile suffira à redonner le mouvement. Contrairement à la bakélite, les plastiques vieillissent assez mal et deviennent cassants et ternes avec les années. Il n'y a pas trop de solutions discrètes si les cassures ne sont pas nettes et sans morceaux manquants. La colle de type super glue reste encore le plus efficace. Beaucoup plus de travail mais aussi de possibilités, ce sont les caisses en bois. Leur ébénisterie très variées offre énormément de choix et possibilités. Cela implique quand même pas mal de notions de traitement  du bois. Il n'est pas exclu de devoir, parfois, faire appel à un professionnel. Cela dit, c'est une partie très intéressante de la restauration qui prend beaucoup de temps et dont le résultat déterminera le plus souvent, la réussite ou non d'une restauration. C'est aussi, celui qui aura tendance à fixer la valeur de la radio.

La restauration des postes radio

Pour faire une collection, il faut avant tout trouver des postes. Cela peut se faire de plein de manières: il faut faire les vide-greniers, les brocantes, les petites annonces, le net et le bouche à oreilles. Ensuite, il faut les remettre en état et si la boiserie ne pose pas de problèmes majeurs pour peu que l'on soit  bricoleur ou menuisier, l'électronique impose de retrouver quelques pièces d'origine notamment les lampes qui de nos jours ne sont plus fabriquées. La solution que j'ai adoptée repose essentiellement sur la récupération et parfois l'achat de pièces neuves pour les petits composants. La récupération se fait par le biais d'épaves radio que je démonte complètement. A titre d'exemple, un transformateur neuf vaut relativement cher (40 €) alors que la plupart des épaves en sont toujours équipées et souvent en état de fonctionnement. Finalement, pour l'achat d'une radio pour pièces de quelques euros, on peut faire de belles économies.

De quoi c'est fait une radio TSF ?

Un exemple de restauration

Avant, trouvé à la déchetterie.

Démontage méthodique

Après, sa restauration.

Le laboratoire

Il faut aussi un petit local, enfin petit au début, où l'on procédera à la remise en état des postes. Bien sûr cet atelier devra être équipé de quelques outils et appareils de mesures. Ici, rien d'excessif puisqu'il s'agit de matériel de récupération pour l'essentiel et aussi de petites constructions artisanales personnelle.

Et la collection peut commencer !!!

Une restauration

 

Avant tout, procédons à un petit état des lieux pour commencer:  

Cette radio plutôt sale est montée dans une caisse métallique. Ce qui a l'avantage de mieux protéger l'électronique. Cette radio était destinée aux colonies françaises dans les années 40-50.C'est cela qui explique sa construction solide dite tropicalisée. Elle est équipée d'une gamme petites ondes et trois gammes d'ondes courtes. Ce qui permettait aux auditeurs de recevoir les émissions en langue français partout dans le monde.

Le dos n'est guère mieux, sale et rouillé.La peinture a l'air de tenir malgré quelques points de rouille. Cette radio est normalement équipée d'un haut-parleur déporté mais qui là est absent.






 

 

 

 

 

 

Voyons maintenant ce qu'il a dans le ventre. Il a l'air complet mais là aussi ce n'est pas très propre. Les composants sont de coneption solide et  sont protégés par une pellicule de paraffine. Pévu pour fonctionner dans les pays chauds, il doit être bien ventilé. On voit bien ci-dessus les nombreux orifices sur le haut de la caisse. Ils sont aussi équipé de petites grilles servant de moustiquaires.

Avant de commencer le nettoyage, j'enlève toutes les lampes et parties amovibles. Comme je ne possède pas le schéma, je prends quelques photos et reproduits un croquis d’implantation sur papier. Attention de bien protéger les tubes et de les démonter en prenant soin de tirer sur le culot et non la partie en verre. Les lampes sont maintenues par une fixation en ressort.

 

 

Début du grand nettoyage, White spirit, miror, pinceaux, brosse à dents et huile de coude. Le châssis en alu se nettoie très bien. Il reprend vite son teint d'origine. Je le fais briller avec le miror. La caisse sera poncée et repeinte avec une peintur e impression martelée pour retrouver l'aspect d'origine.

 

La longue visse sans fin qui permet à l'aiguille du cadran de se déplacer très lentement et nettoyée au pétrole et enduite d'une nouvelle pellicule de graisse.

On remarque d'ailleurs que l'aiguille est cassée et qu'il faudra la reconstruire.

 

 

 

 

 

 

 

La liste des lampes

EF9
6V6G
5Y3G
 EBF2
ECH3
 EF9
 EM4

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici l'état du cadran à l'origine

 

 

 

 

 



 

 

 

 


Après un nettoyage délicat de la vitre je scanne le cadran.



 

 

 

 

 

 

 

 

 



Avec un logiciel, je recrée le cadran. Il commence à prendre forme. Travail long et délicat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un résultat en noir et blanc correct, le cadran est coloré dans ce qui ressemble le plus à sa couleur d'origine. Imprimé sur un transparent de projection, je le plaque sur une vitre et le remonte dans la casisse.

Gaillard
720 ko
gaillard.jpg

La reconstruction de L'électronique

La  reconstruction de la partie électronique consiste pour l'essentiel  à changer une bonne par des condensateurs, avant même le premier essai sous tension.

 Ayant la chance de posséder un bon stock de condensateurs moutarde, je change la quasi-totalité des condensateurs sous le châssis. Quelques isolants de fils ont séché et sont craquelés. Pas d'hésitation je reconstruis la filasse.

Je prends le temps aussi de vérifier toutes les résistance une par une.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus on voit l'état de l'isolant des fils, tout est à reconstruire.

 

 

Les bagues sur les lampes sont un système de fixation qui fait penser que cette radio pouvait être embarquée sur un véhicule. L'alimentation possible en très basse tension confirme cette possiblité.

 

Les trois boitiers cerclés de rouge sont des gros condensateurs de filtrage de l'alimentation. Ils vieillissent en principe très mal et l'on devine qu'ils ont coulé.

Ils sont démontés, ouverts et reconstruits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici les condensateurs se trouvant à l'intérieur du boitier. Ils sont enrobé de brai. Il est préférable de faire cette opération muni de gants et à l'extérieur. Il est très difficile de ce débarrasser du brai. Remise en place de deux condensateurs modernes à l'intérieur. Bien plus petits pour les mêmes performances. Il faut compenser le vide à l'aide de mousses expansive.

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque la mousse a pris, il suffit de couper l'excédent au cutter et de replacer la plaquette de bakélite en rabattant les languettes métalliques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

On voit bien sous le châssis les coulures des chimiques (cerclé en rouge). Il y a aussi d'autres condensateur sous verre (cerclé en rouge) qu'il faut changer car eux non plus ne résistent pas au nombre des années. Je décide plutôt de les reconstruire en conservant leur enveloppe d'origine en verre. Première étape, les chauffer pour ramollir le brai. Ensuite, sortir le contenu et nettoyer le verre dans le witth. Replacer un condensateur neuf à l'intérieur et recoller une étiquette qui aura été reproduite comme à l'origine avec un logiciel.

 

 

 

 

 

Il lui manque le sélecteur de tension, il va donc falloir faire un relevé du schéma pour comprendre son fonctionnement est adapter l'alimentation secteur en 230 volts.

Avec ce schéma, le fonctionnement paraît plus clair et l'alimentation ne devrait plus poser

de problème.


Dernier souci, c'est l'état du câblage du bloc d'accord qui se dégrade. Certains fil sont à nu et risque de toucher les parties métalliques. La difficulté c'est qu'ils sont inaccessibles et démonter le bloc poserait trop de problème au remontage. 

 

- Je choisi donc de ne pas remplacer les fils mais de protéger l'isolant. Pour cela, j'utilise de la gaine thermoretractable que j'enfile  en déssoudant le coté le plus accessible. Ensuite, elle est chauffée délicatement au fer ou au soufflage afin de la bloquer et de gagner un peu de place.

 

Ne disposant pas du haut-parleur déporté d'origine, j'en utilise un de récupération sur une épave de radio. En testant la continuité du montage, je constate que le transfo de à son primaire coupé.

 

 

 

Sur ce coup là il me faudra un peu de chance, je m'aperçois que le fil est coupé jus à la surface de la bobine. J'effectue alors une réparation de fortune en enlevant le maximum de parafine. Ensuite, à la chaleur d'une allumette, je brule le vernis isolant du fil. Reste plus alors qu'à faire une petite soudure à l'étain des deux fils cassés.

Les premiers essais

Les premiers essais se feront avec une mise sous tension progressive afin de voir comment l'appareil réagit et en quelques sortes roder le poste. Avant tout, j'alimente l'appareil sans ses tubes, cela permet de voir comment se comporte le transfo. Pas de problème et les lampes cadrans fonctionnent.

 

Deuxième phase, avec les tubes et 30 mn après sous 240 volts.

 

 Voilà, tout se passe bien, les lampes chauffent toutes, pas d'odeur et après un petit  moment, le HP commence à crachoter quelques soubresauts. Je crois que c'est le retour à la vie de cette merveille. Grâce à son mécanisme de vis sans fin, le CV  bénéficie d'une importante démultiplication. C'est un régal à manipuler (surtout que je l'ai bien graissé). Et là, en ondes courte, avec une simple antenne filaire, ça chante dans toutes les langues avec une sonorité impressionnante. Il me faudra des heures pour parcourir toutes les gammes tellement il y a de stations.

 Il est très rare d'obtenir un tel résultat dans le fonctionnement. Mais ce poste est vraiment une réussite de technologie qui n'a rien à envier à celles d'aujourd'hui. Voici le poste remonté

 

Contact

Copiez l'adresse et cliquez sur l'enveloppe

 

philtsf58@free.fr

Service facile et gratuit

Je crée mon site